Une nuit entre amis au quinzee

Par une belle nuit étoilée, face à la mer, le feu de bûche crépitait devant nous dans le calme absolu. Au ciel, le croissant de lune brillait de mille feux. La douce brise envoutante nous caressait le visage et les cheveux. Le manteau de neige blanc recouvrait le sol. Aux yeux des élèves, l’école scintillait. Tandis que tout Port Menier somnolait en nageant dans leurs rêves, les enfants, eux, s’en donnaient à cœur joie. Autour du quinzee, l’excitation était vive et bel et bien au rendez-vous en cette nuit du 12 décembre 2018. Tous rassemblés pour se réchauffer autour du feu orange vif, nous observions les astres et les constellations qui brillaient dans la pénombre tout en partageant nos coups de cœur de la soirée. Les émotions émanaient doucement et rendaient ce merveilleux moment mémorable. Enfin, l’heure d’aller se blottir dans notre magnifique quinzee construit dans le plaisir et la collectivité était arrivé. Nous sommes enfin prêts à s’emmitoufler au chaud dans la zenitude. Voilà qui devrait être simple…

ANT-batirquinzee.jpeg
Un travail d’équipe pour se construire un abri de neige pour la nuit. Photo par Madame Karine.

Cet immense abri de neige est rapidement devenu un ring de combat…entre les sacs de couchage entremêlés, les bottes laissées pèle mêle sur le tapis à l’entrée et les élèves entassés qui essayaient vainement de retrouver leurs effets personnels, Évangéline, prise d’une énième envie d’aller au petit coin, trébucha sur le tapis cahoteux, suivi d’Isaac qui cherchait lâchement son sac de couchage, aidé par monsieur Adam, amusé par la situation. Dans le coin gauche de l’habitacle, Ariane tentait tant bien que mal de fermer l’œil dans le brouhaha des petits, toujours à la recherche du sac de corps à Isaac. À l’opposé d’Ariane, Alexis se débattait avec un matelas, tenant d’une main ses lunettes et de l’autre sa lampe de poche tandis que Leydi et Abi étaient déjà en sueur trop enfouies sous leurs tonnes de douces couvertures. Rendons-nous à l’évidence, 45 minutes plus tard, malgré notre volonté, l’installation ne se fit pas dans le calme souhaité, mais heureusement tout le monde avait le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Enfin, 10h10 sonna, Madame a immortalisé le moment et nous avons tous pu rejoindre les habitants de Port Menier dans le sommeil profond.

Soudain, après quelques heures de sommeil, vers 2h00 du matin, les deux folles amies Abi et Évangéline, se réveillèrent dans une chaleur étouffante et avec l’envie insoutenable d’aller aux toilettes…En essayant de ne réveiller personne et en tentant d’être discrètes tout en contournant le monticule de jeunes assoupis, elles parviennent à sortir mais au même moment, Ariane entra dans une phase de somnambulisme animée. Ariane s’étira et demanda d’une voix ensommeillée, sommes-nous déjà le matin? D’un ton pressé, Évangéline rétorqua : Non, il fait noir! Et ainsi les filles laissèrent Ariane dans la confusion tout en poursuivant leur route vers leur objectif…la toilette!

De retour au quinzee, le même scénario… Accroupissement, contorsions, perte d’équilibre et tentative de ne fracturer les os de personne. Défi relevé, tout le monde est de retour dans le quinzee douillet et confortable. D’une voix monocorde, Ariane, insista : je pensais vraiment que nous étions le matin. Évangéline tout en soupirant déclara la même chose que quelques minutes auparavant.  Malgré son somnambulisme, Ariane parvint à aider Évangéline à se glisser au chaud sous ses innombrables épaisseurs. Le sommeil regagna peu à peu les élèves qui avaient été sortis de leurs rêves. Le calme envahi de nouveau le quinzee, seuls les ronflements d’Adam Junior et la respiration sifflante d’Alexis brisaient le silence.

Le jour suivant, à l’aube, le froid s’empara du quinzee laissant la chaleur sortir par l’ouverture, tandis que les garçons réveillés plus tôt que les filles se faufilaient bruyamment. En ce début de belle journée, ensoleillée et frisquette, toujours aussi collée sur Évangéline, Ariane ouvra l’œil et de sa voix rauque déclara ne rien se rappeler malgré les témoignages multiples de ses amies.

Ainsi, tous rassemblés autour des muffins et des restants de smores de la veille, les yeux bouffis de la nuit trop courte et les bâillements répétitifs, le groupe sirotait le délectable chocolat chaud dans un calme absolu et serein. Les plus vieux allèrent ensuite joyeusement à leur cours de français pour immortaliser ce merveilleux récit et ainsi le graver à jamais dans leur mémoire…

ANT-groupesurquinzee.jpeg
Voici le quinzee, abri de neige construit par les jeunes et adultes de l’École St-Joseph et dans lequel ils ont passé la nuit du 12 décembre 2018. Photo par Madame Karine.

Par Abigail Perreault et Lili Michaud, 5e année,
Évangéline Viau Dubé et Alexis Poulin 6e année,
Leydi Paola Viau Dubé et Ariane Malouin, secondaire 2,
École St-Joseph, Port-Menier, Île d’Anticosti

P.S. Les élèves de l’École St-Joseph ont lu leur conte à la radio communautaire de Port-Menier. Vous pouvez l’écouter en cliquant ici.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: