Une tempête mémorable !

Mercredi, le 24 septembre 2019, des étoiles filantes sont passées très
rapidement à Tête-à-la-Baleine ! Marie-Anne et Stéphane (de la troupe du
Théâtre Témoin) nous ont impressionnés, le temps d’une courte visite.
Laissez-nous vous partager nos impressions après avoir assisté à la pièce de
théâtre Les Tempêtes du Siècle, présentée aux élèves et à la communauté.

 

La pièce :
L’histoire se déroule en Gaspésie dans les années 1800 : Monette, une
mère de famille, et ses nombreux enfants (Frédéric, Maurice, Zoel, Zane,
Alice, les triplets, les quadruplés …) sont pris dans une énorme tempête de
neige. Soudain, au milieu du blizzard, ils aperçoivent un Amérindien
(Nicolas) qui transporte une fille dans un sac de farine. On apprend qu’il a
sauvé Mary lors d’un naufrage. La famille et les nouveaux-venus vont
apprendre à vivre ensemble au cours de cette tempête.

Le jeu de l’actrice :
«Marie-Anne Dubé a été extraordinaire ! s’exclame Zoé. Elle a dû interpréter
dix-neuf rôles en même temps. Elle devait se rappeler tous les noms de
tous les enfants dans la pièce de théâtre. Elle devait aussi se rappeler leurs
expressions et leurs répliques ».

Joanie explique comment elle a été impressionnée : «la manière dont elle
incarnait les personnages était fascinante. Elle pouvait incarner un vieux
monsieur et, en une seconde, devenir une petite fillette. J’ai été
impressionnée par le fait qu’elle puisse se forcer à pleurer et en même
temps être capable de continuer la pièce ».

En changeant sa voix, ses expressions faciales et son attitude, l’unique
interprète nous a permis de rencontrer toute la famille de Monette ainsi
que Mary et Nicolas. On a eu le temps de s’attacher aux personnages, assez
pour vouloir savoir ce qui allait leur arriver.

Alicia révèle que son personnage préféré est Mary, parce qu’elle parlait
d’une façon intéressante. Dylan, de son côté, a aimé Alyce, parce qu’elle lui
a fait penser à sa petite cousine.

Chad remarque aussi que Marianne Dubé a relevé d’impressionnants défis
techniques tout en interprétant ses rôles : « j’ai trouvé que l’actrice était
bonne, car elle faisait la pièce et elle s’occupait de l’éclairage. En plus, j’ai
trouvé que l’éclairage était très symbolique ».
Le décor et les accessoires :
«Des accessoires, il n’y en avait pas beaucoup, mais ils étaient très utiles »,
se rappelle William. La troupe a réussi à nous faire voir la maison de la
famille de Monette. «Je pouvais vraiment imaginer leur vieille maison,
toute petite», déclare Dylan. Avec quelques accessoires seulement, la
comédienne nous a permis d’affronter la tempête, de se cacher dans un
garde-robe ou d’assister au naufrage du bateau.
La musique :
Durant Les tempêtes du siècle, Marie-Anne jouait de la musique sur une petite
poubelle métallique avec des cordes tendues, comme sur une guitare. Nous
avons beaucoup aimé la chanson irlandaise qui a été interprétée pendant la
pièce. «De la musique comme ça, ça me donne de la joie et du courage ! »
de dire Alicia en repensant à la pièce. Le lendemain, nous avons cherché
Molly Malone sur Internet, mais nous avons trouvé que la version de
Marie-Anne était bien meilleure que celles trouvées en ligne !
Bref, nous gardons un très bon souvenir de cette tempête théâtrale et nous
avons bien hâte à la prochaine fois !

Critique réalisée par les élèves de l’école Gabriel-Dionne

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: