Les Coasters : le film de notre vie

Description par : Jacob Qitsualuk, Chad Nadeau et Zoé Marcoux

Le documentaire Les Coasters nous informe  sur le mode de vie des gens de la Basse-Côte-Nord. Les réalisateurs, Nicolas-Alexandre-Tremblay et Stéphane Trottier, ont pris plus de 3 ans à le réaliser. Le documentaire nous fait découvrir des paysages estivaux et hivernaux. La majorité des scènes se déroulent à Unamen Shipu, Chevery, Harrington Harbour et Tête-à-la-Baleine, situés le long du Golfe du Saint-Laurent. Dans ce film, on parle 3 langues différentes : Anglais, Français et Innu, ce qui représente les 3 différentes cultures qu’on retrouve dans la région.

Critique de Chad:

J’ai vraiment aimé le film avec les personnages fascinants et les paysages grandioses. Je suis très reconnaissant et fier qu’un film ait été tourné dans mon beau petit coin de pays.  J’espère que ça contribuera au prolongement de la route 138.

J’ai moins aimé le fait que les mêmes personnages reviennent souvent, mais j’imagine que c’est difficile d’interviewer plusieurs personnes différentes.

Pour terminer, je me sens très privilégié d’avoir pu voir le film avant beaucoup de gens. Je remercie beaucoup les réalisateurs de leur générosité et j’espère les voir en tournée cet hiver pour le présenter au public.

Chad Nadeau, secondaire 1, école Gabriel-Dionne de Tête-à-la-Baleine

Critique de Jacob:

J’ai adoré le documentaire Les Coasters. J’aime le film parce que les personnages sont bien représentés et les paysages sont sublimes. J’ai beaucoup apprécié les renseignements donnés sur chaque village sans exception.

On y découvre plusieurs informations sur les cultures et sur l’histoire de la région. Ce film est une source d’information pour les habitants de la Basse-Côte-Nord et surtout pour les futurs voyageurs. J’en ai beaucoup appris sur le village de Unamen Shipu. Ce que j’aime le moins est que les personnages reviennent à répétition, mais, c’est sur que c’est difficile d’interviewer des personnes qui veulent coopérer. En tout cas, si vous allez écouter un film au cinéma et qu’il est à l’affiche, je vous le conseille.

Jacob Qitsualuk secondaire 1, école Gabriel-Dionne, Tête-à-la-Baleine

Critique de Zoé:

Je vais vous présenter ma critique sur le documentaire les Coasters. Les réalisateurs sont Nicolas-Alexandre Tremblay et Stéphane Trottier. Moi, j’ai apprécié le documentaire les Coasters. J’ai aimé ça, car ça nous représente, nous, les habitants de la Basse-Côte-Nord. Et ça permet aux gens d’ailleurs de voir la vraie personnalité de nos villages en Basse-Côte-Nord. Le public peut voir que la vie ici est merveilleuse. Et qui sait? Ça va peut-être inviter des gens d’ailleurs à venir vivre ici. Ça va peut-être faire revivre nos villages. Car la plupart des villages ne sont plus beaucoup habités. C’est vraiment impressionnant que des gens prennent le temps de faire un documentaire comme ça. En tout, ça a pris 3 ans à le réaliser. Comme ils disent dans le documentaire, les villages s’éteignent. Mais ce qui m’a vraiment impressionnée, c’est l’histoire des Innus. J’ai été impréssionnée d’apprendre qu’ils ont été déménagés de leur maison. Mais ils ont décidé de retourner à leur maison tout en sachant qu’ils ne seront pas aidés par le gouvernement. Et de savoir que mon village qui est Tête- à-la-Baleine les ont aidés. Les Innus ont marché pendant 2 mois. C’était ma critique du documentaire les Coasters.

Zoé Marcoux, 6e année, école Gabriel Dionne, Tête-à-la-Baleine

One thought on “Les Coasters : le film de notre vie

Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: