L’importance de l’éducation pour les filles

Les filles, imaginez une vie dans laquelle vous n’avez pas le droit d’aller à l’école. Dans cette vie, votre but est de rester à la maison pour aider votre mère à cuisiner, à nettoyer et à prendre soin des membres de la famille. Cela est la vie que nous aurions si on n`avait pas obtenu le droit à l’éducation. J’ai choisi  de parler de  l’importance de l’éducation pour les filles parce que je suis vraiment passionnée envers l’école. Je voudrais que tout le monde réalise l’importance de l’éducation pour nous les filles parce que je pense que ça peut être souvent pris pour acquis. Ce matin je vais vous informer de l’histoire de l’éducation pour les filles, les droits à l’éducation pour les filles dans le reste du monde et à quoi sert l’éducation des filles.

La majorité des files ne pense pas à la quantité de travail qu’il fallait pour obtenir le droit d’aller à l’école. À un moment donné, aucune fille n’avait le droit d’aller à l’école. Ça peut vous surprendre : Harvard a ouvert en 1636 et ç’a été  la première institution scolaire qui a permis l’inscription des filles,  environ 200 années plus tard. Dans les années  1700, l’éducation des filles était basée sur apprendre à faire des corvées de la maison pour se trouver un mari convenable. Plus tard, il y a avait des petites écoles dans laquelle certaines filles pouvaient aller pour apprendre les points, la lecture et l’écriture de base, mais c’était juste les filles les plus riches qui pouvaient y aller. C’était vers 1800 qu’il y avait des écoles  primaires et secondaires où les femmes pouvaient aller si elles avaient du temps libre à l’extérieur de leur maison. À cette époque, la population était inquiète d’avoir des écoles avec des hommes et femmes ensemble. Ils ont pensé que les femmes ne pouvaient pas se débrouiller si elles allaient à l’école avec les hommes. Ce n’est qu’en 1980 que les femmes allaient au collège en nombre égal aux hommes.

Malgré l’expansion de l’éducation des femmes dans les 50 dernières années, la plupart des femmes dans les pays en développement reçoivent beaucoup moins d’éducation que les hommes. En 2013, environ 31 millions de filles qui ont l’âge d’aller à l’école primaire et 32 millions de filles qui ont l’âge d’aller à l’école secondaire ne vont pas à l’école. Je vais prendre l’exemple de la fille Malala pour vous montrer les luttes des filles qui n’ont pas d’éducation autre part dans le monde. Malala est une jeune fille qui vivait au Pakistan, où les filles n’avaient pas le droit d’aller à l’école. Mais, Malala était une activiste du droit pour l’éducation des filles, elle allait à l’école et elle avait fait des discours pour encourager ce droit.  À cause de ses revendications à ce droit, les Taliban lui ont fait des menaces de mort et elle a été abattue plus tard en revenir de l’école. Malala a survécu à  l’incident et elle fait encore des discours et des revendications pour le droit à l’éducation pour les filles. Elle a dit  « on ne réalise pas l’importance de notre éducation avant qu’on perde nos cahiers et nos stylos ». Elle m’a vraiment encouragée à être reconnaissante à mon droit à l’éducation.

L’éducation des filles n’est pas juste importante pour nous même, mais pour notre nation aussi. L’éducation est la meilleure façon d’habiliter les femmes et une femme instruite a des effets positifs sur son pays. Les enfants d’une femme instruite sont beaucoup plus susceptibles de survivre, c’est surtout positif pour les pays en développement.  Les femmes instruites sont meilleures pour comprendre les problèmes de santé qui réduisent la mortalité infantile.  L’éducation des femmes fait aussi profiter l’économie parce que l’éducation des filles contribue à la qualité, la grandeur et le rendement de la force de travail. Selon la banque mondiale, si l’Inde inscrit 1% de plus de filles à l’école secondaire, son revenu financier va augmenter de 5.5 billions de dollars. En plus, les droits d’éducation pour les femmes encouragent l’égalité des genres.

En conclusion, l’éducation des filles n’était pas toujours considérée normale et ce n’est même pas un droit dans certains pays aujourd’hui. C’est important qu’on réalise l’importance de nos opportunités que l’éducation nous permet, les opportunités que plusieurs femmes n’ont pas. Notre apprentissage est salutaire pour nous personnellement et pour notre nation. Je suggère que nous, les filles, utilisions notre droit d’éducation pour promouvoir l’égalité d’emploi entre les hommes et les femmes et pour prouver que notre genre n’est pas inférieur. On peut aussi promouvoir l’importance de l’éducation pour les filles. On peut rassembler des histoires des filles qui ne peuvent pas aller à l’école. Avec ça on peut faire des discours et des réunions avec des filles et les écoles pour encourager ce droit dans tous les pays.

Colby Driscoll, secondaire 5, École St Augustine School,
texte écrit en 2017 en français langue seconde

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: